Fête de la Transfiguration du Seigneur à Talmont-sur-Gironde

Arrivé le 18 août à Royan par le train Paris-Niort- Royan, Monseigneur Jean de Doubna fut accueulli à la gare par Jean Liamine, Michel Milkovitch et Jacques Cartron.

Un repas a eu lieu, chez les Drs Louise et Jean Liamine et leur petit-fils William- Serguei, réunissant le père Joseph Pavlenciuc, Constantin Davidoff, Mascha et Jacques Cartron, Anna et Michel Milkovitch, ainsi qu’Egor Soloviev.

Lors de l’entrée de Vladyka Ioann, nous chantâmes, selon la tradition « Is POLA ETI DESPOTA ». Vladyka nous bénit, et nous reprîmes « Is pola eti Despota ». Au cours du repas ( de carême), Mgr évoqua ses vacances, passées du temps de sa jeunesse, chez ses grands-parents à Royan ; et un souvenir plus récent : en 1974, jeune prêtre, il était déjà venu à Ste Radegonde de Talmont, célébrer la Liturgie de la Transfiguration, sur invitation de Nicolas Ossorguine.

Dans une ambiance chaleureuse, un « Mnogaya Lyèta » fut chanté et l’on porta des toasts.

Le lendemain matin 19 août, le Dr Liamine vint chercher Mgr Jean et l’emmena à Ste Radegonde de Talmont : Vladyka y fut accueilli par père Joseph (de la Cathédrale de la Sainte -Trinité , quai Branly à Paris), père Alexandre( de la paroisse St Séraphin, à Bordeaux), et par père Gabriel de l’église Notre-Dame -Joie- des- Affligés, à Paris).

Après les Heures, la liturgie a été célébrée en deux langue : le slavon et le français avec un chœur composé par les chantres de la cathédrale de la Sainte-Trinité. Le Notre Père sera interprété en trois langues ( également en roumain) ; le Credo sera cantillé par un chantre de la cathédrale Saint-Alexandre-Nèvsky, Egor Soloviev. L’épitre et l’Evangile lus en deux langues. Dans son homélie, prononcée après la lecture de l’Evangile, Monseigneur Jean expliqua la signification profonde de la Transfiguration et nous la fit revivre. Il insista sur « la Parole de Dieu » expliquant pourquoi et comment nous devons continuer à écouter et à entendre la Parole Divine. Cette Parole de vie qui continue à se déverser sur nous par l’Esprit, lors de la Divine Liturgie.

Le Métropolite ordonna que l’on chantât « Mnogaya Lyèta » pour tous ceux ici présents, qui perpétuent ici et maintenant l’œuvre de Nicolas Ossorguine, le créateur de cette célébration de la fête de la Transfiguration.

Ensuite « Mémoire Eternelle » fut chantée pour le Métroplite EULOGE, tous les évêques qui lui ont succédé, Vladimir, Georges ( Tarassoff), Georges ( Wagner), Serge, et Gabriel ,ainsi que les prêtres venus célébrer à Talmont ( et avant dans la forêt de Suzac où Nicolas possédait un terrain) également à la Mémoire Eternelle de Nicolas Ossorguine, de son épouse Irène, les noms de Nathalie ( Davidoff) et de Catherine ( Liamine) ont été cités.

Après la Liturgie, Mgr Jean bénît un ensemble de très beaux fruits du terroir, en les aspergeant d’ eau bénite.

La célébration a été suivie par des agapes fraternelles.

Vidéo de la fête de la Transfiguration du Seigneur à Talmont-sur-Gironde par Richard di Paola, "Kastor-Production"

Première partie

Deuxième partie

Dr Jean Liamine

Retour haut de page
SPIP